Critique de Manu Voiron, Inscrit le 15 novembre , 31 ans – 12 mai Bouleversé par une histoire de science-fiction si bien racontée. Beau, parce qu’il y a dans La Nuit des Temps, des élans lyriques, vraiment de toute beauté. Le titre du roman que vous mentionnez, c’est « Malevil », evil étant bien sûr le mal en francais. Les mots « Je suis à Païkan. Malgré le début un peu long, on se retrouve vite plongé dans l’histoire, incroyablement captivante. Oui la lecture de ce roman a été magique Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Nom: la nuit des temps barjavel
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 31.74 MBytes

Je me rappelle encore de l’enthousiasme que j’avais ressenti lors de la découverte de ce livre. Il a quelque chose de spécial ce bouquin, on est très vite pris dans l’histoire, et à l’inverse de la plupart des gens, je l’ai trouvée crédible. L’univers est bien construit mais l’histoire traîne en longueur et le côté anticipation a plutôt mal vieilli Voir les conditions générales de vente sur le livre. Voir les conditions d’utilisation.

La nuit des temps – René Barjavel – Babelio

Mais c’est aussi une fascinante histoire d’amour qui nous fait découvrir un monde à la fois mystique et fabuleux. Pour trouver une sphère dorée contenant deux êtres humains congelés au zéro absolu mais encore en vie, enfouis là depuis la nuit des temps… Qui barjaveel ce couple de jeunes gens? Le jeune homme est, quant à lui, grièvement brûlé. Une fois entrée dans ce livre, difficile de le quitter.

Vraiment bien écrit, il nous entraîne de plus en plus profondément dans un univers qui ensorcelle. Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, laissez-vous tenter, c’est vraiment un récit magique. Pas de série ou de livres liés. Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série. Enregistrez-vous pour publier une critique éclair! Mais on peut se demander si, fondamentalement, le monde a beaucoup changé. Non sans difficultés, tempw parvient, en effet, non seulement à la faire revenir à la vie consciente mais à décrypter sa langue très complexe et à établir un dialogue avec elle.

Car, manifestement, Barjavel a introduit dans ce récit beaucoup de lui-même, beaucoup de brjavel propres convictions. Je ne peux commenter longuement ce sujet car, pour ce faire, il faudrait rédiger des pages et des pages.

Superbe Critique de Bimm’sInscrite le muit juillet17 brjavel – 16 août Ce livre vous transporte au travers de deux mondes incroyables, celui d’Eléa et celui en Antarctique. Le style de Barjavel est toujours aussi portant et grâce à cela; le livre se lit en un quart de seconde.

Dans « Ravage » barjabel on retrouve cette idée mais je trouve que « La nuit des temps » est le plus abouti. Finalement, l’amour est la colonne vertébrale de ce roman. C’est à la fois subtil, fort et puissant. J’ai adoré, L’immersion est totale. Le récit est magnifique et tous les personnages sont attachants. L’histoire est si réaliste, bien que traitée sur le thème de nut science fiction: Lors d’une expédition polaire, une équipe trouve, enfermés dans la glace éternelle, deux corps congelés, un couple.

La nuit des temps de René BARJAVEL

Ils arrivent à réveiller la jeune femme du nom d’Eléa. Elle raconte alors, à sa façon, sa vie et son destin, la fin du monde dans lequel elle a vécu, la mort de son amour éternel Un livre splendide sur l’amour, avec un grand A.

Une science-fiction très accessible Critique de Gwen21Inscrite le 21 mai38 ans – 30 novembre Je viens d’achever la lecture de ce petit livre qu’on me décrivait comme l’un des dix livres de science-fiction à lire dans sa vie sous peine de mourir idiot. Je viens d’achever la lecture de ce merveilleux roman et mon petit coeur est barjacel glacé que la banquise sous laquelle ont reposé pendant ans deux amants maudits aussi émouvants que Roméo et sa Juliette.

Je suis encore novice dans le domaine de la science-fiction cependant, il y a une chose que j’ai cru comprendre, c’est que lorsqu’on parle de science-fiction, soit on parle de dystopie, de conquête de l’espace, de vaisseaux spatiaux, de planètes inconnues, etc, soit on parle de fantasy avec des dragons, des trolls, des nains, des mages, des fées, etc.

En gros, soit on se projette dans un futur lointain à l’image de nos aspirations, soit on imagine un passé ancien inspiré peu ou prou de notre Moyen-Âge. C’est ce que je croyais comprendre lorsqu’on me parlait de science-fiction. Désormais, avec « La nuit des temps » de Barjavel, je découvre qu’on peut faire de la science-fiction avec notre propre civilisation, en la mêlant intimement à une autre, fictive.

  TÉLÉCHARGER IN NOMINE SATANIS GRATUITEMENT

Je ne suis pas habituée à penser qu’une civilisation plus évoluée que la nôtre – Ah, parce que tu crois que notre civilisation est évoluée, Gwen? Vraiment, tu le penses? Bien sûr, il y a eu les Égyptiens, les Grecs, les Romains, les Mayas, les Chinois pour n’en citer que quelques uns mais le progrès est le progrès, n’est-ce pas?

L’ordinateur et la médecine sont bien des signes extérieurs de progrès, à ce qu’il paraît? Ici, avec ce roman magnifiquement écrit et dont le brjavel m’a comme éblouie, Barjavel propose à barjavsl lecteur un voyage dans le passé, celui de sa propre civilisation, et lui propose de découvrir, comme une Atlantide éblouissante et bien terrestre, Gondawa qui a maîtrisé l’universelle énergie pour en faire un monde d’harmonie.

Barjavel a écrit « La nuit des temps » en quand les ordinateurs commençaient lentement mais sûrement à peupler quelques labos et quand personne ne songeait encore à une technologie, hors les armes massives, beaucoup plus évoluée que la TV et pourtant, l’auteur nous projette dans une civilisation plus brillante, plus puissante, plus sage Pas une seule seconde au cours de ees lecture je n’ai trouvé que le texte avait vieilli comme ce fut mon sentiment avec «  » d’Orwell.

Le roman en lui-même est vraiment une pépite. Des rebondissements en cascade et une intrigue oui je dis bien une « intrigue » digne d’un polar avec un dénouement qui vous laisse sur le flanc!

la nuit des temps barjavel

Une narration tellement aisée et plaisante à lire que vous oubliez le temps qui passe, vous devenez partie prenante de l’histoire, vous ressentez toutes les émotions des savants qui essaient de percer les mystères que représentent Eléa et Païkan, seuls survivants d’une race décimée.

Deux êtres unis par un amour sublime, fondus en une telle osmose que leur histoire vous laa aux tripes », il n’y a pas d’autres termes à employer. Je viens d’achever la lecture de « La nuit des temps » de Barjavel et je sais déjà que ce roman m’a profondément marquée et que je ne suis pas prête de l’oublier. J’ai aimé sa force, sa réalité, sa vérité et son audace.

la nuit des temps barjavel

Pas mal ouais Critique de Benson01Inscrit le 26 mai22 ans – 4 juillet Je pense que le titre de cette critique est très évocateur, pas vous? Déjà les bons points: L’écriture est belle, simple et efficace.

Que demander de plus de ce côté-là? C’est Hibernatus à plus grande échelle en fait.

la nuit des temps barjavel

Deux personnages datant de ans avant notre ère sont retrouvés comme ça, gelés dans l’Antarctique. Alors bien évidemment, ils sont issus d’une civilisation extrêmement avancée sur la nôtre. La chute est inattendue et bien choisie. C’est vrai quoi, au final la partie la plus importante et la moins convaincante aussi – pour moi du roman traite d’un amour impossible et d’un amour fantastique et d’un amour brisé et d’un amour Au bout d’un moment ça va bien!

L’idée de l’Ordinateur qui désigne la conjointe ou le conjoint parfait pour vous est quand même encore plus extravagante que n’importe quelle autre idée. Vous me direz, là au moins, on se sent vraiment dans de la science-fiction, dans le sens le plus ridicule du terme. Même les extra-terrestres j’y crois plus que ça.

Du coup ça reste sympa, mais l’intérêt plonge dans le vide quand même Mais qu’est-ce qui a bien pu traverser son esprit dites-moi? Je sais pas exactement de quelle région mais bon Pas mal mais bon, ‘faut pas abuser non plus Pas mal Critique de ChrysostomeInscrit le 31 décembre38 ans – 15 juin Un bon roman de science-fiction qui, je pense serait encore mieux passé en film. C’était d’ailleurs initialement prévu comme un scénario de film, avant que Barjavel n’en fasse un roman faute de producteur.

Le style est assez banal et on a peine à s’attacher à la myriade de scientifiques du monde contemporain. Cependant, Barjavel dissémine parfaitement les révélations, graduellement plus incroyables, tout au long de son roman, ce qui m’a permis d’être accroché jusqu’au bout. Et le message exposé en filigrane est intéressant: Critique de Manu Voiron, Inscrit le 15 novembre31 ans – 12 mai Bouleversé par une histoire de science-fiction si bien racontée.

L’amour, La technologie, les modèle de sociétés sont les thèmes abordé de manière subtile. Barjavel fait la critique du monde absurde dans lequel il vit on est en pleine guerre froide sans prendre jamais parti. En effet pour lui le coupable des problèmes des hommes est l’Homme lui-même, on remarquera qu’on ne saura pas la nationalité des ennemis de l’expédition.

  TÉLÉCHARGER LEA CASTEL PRESSEE DE VIVRE GRATUIT

Déboussolant Critique de Un-autre-mondeInscrite le 9 décembre21 ans – 9 décembre Ce livre étant un des premiers de Barjavel que j’ai lu, m’a fait découvrir ce genre qui maintenant figure dans la liste de ceux qui me passionnent. Mélange réussi de science fiction et de romantique, j’étais émerveillée à la lecture, et au fur et à mesure que j’enchaînais les pages, l’univers fantastique se créait autour de moi sans difficultés, et m’emportait dans une rêverie enivrante. L’histoire de ce livre est tournée telle qu’on ne peut qu’entrer dans le roman, « planer » dans cet univers si beau, et si loin du nôtre.

La place si moindre qu’occupe l’humain à l’échelle de l’humanité, la désolation d’une présence étrangère face à notre société dépourvue d’amour pur Ce livre regroupe différents concepts et je souhaite une agréable lecture à ceux qui ne l’ont pas encore découvert, en espérant qu’ils visiteront l’imagination de Barjavel avec autant d’extase que moi.

Eléa et Païkan Critique de Jaafar Romanista Rabat, Inscrit le 3 février30 ans – 21 juillet La nuit des temps est un grand roman de science fiction et une très belle histoire d’amour et de sacrifice,magique, passionnante, impressionnante, envoûtante et captivante, avec une fin imprévisible.

Un voyage au bout des rêves avec des personnages attachants, ce roman est aussi un livre pacifiste contre la guerre et la stupidité humaine. Bref, un très beau roman à lire absolument. Belle histoire très émouvante.

Livre plaisant malgré quelques passages un peu longs Je recommande Une histoire intemporelle Critique de Ellane92 Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril43 ans – 20 février Qu’est-ce que je peux dire qui n’a pas déjà été dit sur « La nuit des temps »? Je l’ai lu la première fois à 14 ans, lecture imposée par ma prof de français.

Je me rappelle encore de l’enthousiasme que j’avais ressenti lors de la découverte de ce livre. Ma fiche de lecture parlait d’amour, cet amour qui transcendait toute nécessité, y compris celle de la survie d’une race et d’une civilisation, qui transcendait l’espace, et le temps bien sûr. Elle parlait également de la folie des hommes, cette folie qui implique de catégoriser le monde en est et ouest, en capitalistes et communistes, et qui ne pouvait prendre fin qu’au travers de la rencontre d’hommes comme Hoover et de femmes comme Léonova.

Enfin, elle parlait également de révolution, de passer du statut de moutons à celui d’êtres humains, de réapprendre à considérer le monde avec des critères choisi par chacun, plutôt que d’avaler des morceaux d’informations choisies en même temps que les raviolis en boite. A l’époque, tout mon entourage a été fermement invité à lire à son tour « La nuit des temps », avec un certain plaisir, il faut le dire.

L’histoire d’amour qui me touche est celle du Pr Simon, cet amour sans fond et sans espoir qui ne m’avait pas vraiment effleuré plus tôt. Enfin, j’ai trouvé Barjavel pessimiste dans sa vision du monde: Quoi qu’il en soit, « La nuit des temps » est un ouvrage sublime, mené de main magistrale, tant dans le contenu que dans l’écriture, par un Barjavel au meilleur de sa forme.

Barjavel était un précurseur, un écrivain génial et ses histoires restent actuelles. Il m’a donné le goût de la lecture et je regrette sa disparition. Critique de AporInscrit le 16 novembre29 ans – 16 novembre L’un des plus mauvais livres que j’ai lu à ce jour.

Je l’ai fini en quelques heures et chaque page était une souffrance.

Mal écrit, sans émotion, moralisateur, plat, interminable, extrêmement raciste, Je ne le conseille à personne. Le poids des ans Critique de PolgaraInscrite le 20 novembre36 ans – 18 août L’univers est bien construit mais l’histoire traîne en longueur et le côté anticipation a plutôt mal vieilli Dommage J’aime Critique de RorschachInscrit le 27 février27 ans – 29 juillet Pour mon premier livre de Barjavel j’en garde une forte impression!

Fini hier je reste encore touché par ce livre.